Bibliothèque de Courcelles-Chaussy
Un monde de lecture et d’écoute à votre portée
+33 (0)3 87 64 08 12 – Mercredi & samedi : 9h30 à 12h30 et 14h à 18h30

Philippe JAENADA: au printemps des monstres

Le livre de Jaenada peut être qualifié, au choix, d’enquête, de documentaire ou d’étude de la condition humaine. L’auteur part d’un fait réel, celui du meurtre d’un jeune garçon en 1963. Le meurtrier a été débusqué très rapidement … parce qu’il a tout fait pour l’être. On se dit que l’affaire est vite pliée et effectivement elle le sera. Mais voilà, le vérité est, quelques fois, cachée sous quelque habits trop rutilants. Dans cette affaire, le monstre n’est pas celui qu’on attendait.

L’enquête de Jaenada qui a duré 4 ans a fouillé au plus profond des documents encore existants pour montrer comment le présumé meurtrier a été victime de l’ignominie, de la lâcheté de certaines personnes, y compris les plus proches de la victime, ainsi que des médias. Malheureusement pour lui, il aura passé 41 ans de sa vie en prison pour un crime qu’il n’a pas commis, selon l’auteur.

Comment tant de choses ont pu être interprétées de façon erronée? Comment les enquêteurs se sont-ils satisfaits de preuves peu évidentes? Comment la justice a-t-elle pu se laisser convaincre par de légers arguments? C’est tout le propos de ce livre et c’est ce qui le rend passionnant. Il démonte, vertèbre par vertèbre, ce qui constituait la colonne vertébrale amenant à la condamnation du meurtrier.

Cet ouvrage se termine par la mise en lumière de la triste destinée de la femme de l’assassin qui, sans doute, a payé le plus lourd tribu. L’auteur ajoute ainsi la touche finale qui se veut Humaine.

Dans la forme, l’originalité de cet ouvrage est l’intégration de la vie personnelle de l’écrivain dans le livre. On ne sait pas trop pourquoi, si ce n’est de mettre plus d’Humain dans cette enquête.

Attention, avec ce livre vous en prenez pour un certain temps de lecture car il fait 700 pages.

Pour conclure, je dirais, qu’à une époque où le journalisme d’investigation se meurt, Jaenada fait la preuve qu’avec de la patience, de la méthodologie, de la sensibilité et de la volonté, on peut trouver la voie de la vérité et de la justice. C’est ce que nous cherchons tous, n’est-ce pas?

Giuseppe de Courcelles-Chaussy

0 0 votes
Évaluation
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x