Un monde d'écoute et de lecture - 33(0)3 87 64 08 12 - Horaires : MER : 14h-18h30 / JEU : 14h-18h30 / SAM : 9h30-12h30

Les insolivres…une histoire d’amour naissante

De l’idée…à la BD

 

 

(Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, séance de rattrapage à la bibliothèque).

 

L’idée :

Une rencontre, des enfants, des idées….et des BD à dévorer. On s’est amusé à extraire des phrases ou citations rigolotes, originales, bref…qui nous faisaient bien marrer.

La création des personnages :

Nouvelles séances, nouvelles idées. Autour d’un verre de sirop bien frais, on s’est mis à imaginer des personnages plus ou moins loufoques tout droit sortis de nos imaginations débordantes. «Il y a bien des fleurs qui parlent, pourquoi pas un chien qui donne l’heure ? ». C’est ainsi qu’est né le chien horloge. Ont suivis l’oiseau de Twister (ça ne vous rappelle rien ?) puis la licorne, le monstre du Loch Ness et tous les autres personnages qu’on retrouve dans les BD.On a aussi créé des éléments de décors : un arbre fou, un lampadaire, une gomme qui parle, un poisson à mille pattes…tout ce qui nous passait par la tête.

A quoi peut servir un livre sans images ni dialogues ? Lewis Carroll

Nos personnages dessinés, nos phrases sorties tout droit de BD délirantes, il va maintenant falloir les faire parler. Le plus difficile était de réduire les phrases pour qu’elles tiennent dans les bulles. La deuxième chose à laquelle il a fallu faire attention, c’était que les histoires aient une fin. Drôle, triste, bizarre…peu importe

La mise en scène

C’est là que les enfants ont appris quelques techniques d’illustrations. Un personnage ne peut avoir le même visage tout au long de l’histoire alors qu’il passe par le rire, la colère, la tristesse…alors on a cherché dans d’autres livres pour voir comment dessiner un même personnage dans différentes situations.

Puis, selon l’histoire de l’on raconte, il faut faire bouger le personnage. De dos, de face, de profil, vue de haut, de bas, gros plans ou plan large, nous avons vu comment il fallait présenter nos personnages par rapport à la situation dans laquelle ils se trouvent.

Enfin, pour parfaire notre mise en scène, quoi de mieux que de se servir des magnifiques décors qui nous entourent ? Nous sommes donc allés photographier les décors dont nous avions besoin :

  • Différents angles du parc de Courcelles Chaussy
  • Le salon de coiffure Diagonal
  • Le temple protestant

C’est le samedi 23 juin que les enfants et leurs parents sont venus à la bibliothèque pour la remise de leurs livrets personnels. Orangeade maison, gâteaux préparés par les bénévoles de la bibliothèque.

Merci aux enfants d’avoir été encore une fois au top!

Alain et Marine

Etiquette(s) : 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier